MENU
automobile-épave

Comment se débarrasser d’une épave de voiture ?

5 août 2015 • Actus

Votre véhicule vous a rendu de fiers services durant de nombreuses années. Mais comme toute chose, avec le temps il s’est détérioré et n’est plus qu’une épave. Il va falloir s’en débarrasser. Il ne s’agit malheureusement pas d’un vieux vêtement que vous pouvez mettre à la poubelle en toute quiétude. Votre épave est constituée de solide et de liquide qui peuvent rapidement polluer l’atmosphère. En outre, vous risquez de payer une amende faramineuse si vous vous contentez de l’abandonner sur un site quelconque. À la question est de savoir comment s’y prendre pour s’en séparer, deux alternatives sont possibles.

Faites appel à un professionnel agréé

Si vous souhaitez vous débarrasser de votre voiture, elle devient à partir de ce moment un véhicule hors d’usage, destiné à la destruction. Une réglementation particulière s’applique ; le déplacement de votre épave est alors obligatoire et s’apparente à un devoir légal pour lequel des sanctions sont prévues en cas de manquement. En effet, les textes en vigueur contraignent le propriétaire du véhicule à requérir les services d’un opérateur agréé par la préfecture. Deux grandes catégories d’acteurs interviennent. Les démolisseurs qui ont pour mission de dépolluer et de découper l’épave, et les broyeurs chargés du traitement de l’épave. Il existe plusieurs professionnels épavistes agréés. Pour la plupart d’entre eux, le service d’enlèvement et de transport à la casse est gratuit, à condition que le véhicule soit complet et qu’on puisse y accéder facilement.

Une fois contacté, vous devrez fournir au dit professionnel certains documents. Un certificat qui atteste de ce que votre voiture n’est pas mise en gage, la déclaration de cessation d’utilisation du véhicule, une photocopie de votre pièce d’identité, et l’original de la carte grise. Il vous sera remis l’un des cinq exemplaires du certificat de démolition. Vous ferez ainsi un geste en faveur de la préservation de l’environnement, et pourrez obtenir l’annulation de l’immatriculation. Certains éléments de votre véhicule pourront par la suite être recyclés ou réemployés.

La vente en pièces détachées, une solution envisageable

La vente en pièces détachées ne vous fera pas rouler sur l’or et ne vous permettra peut-être pas de vous offrir un autre véhicule dans l’immédiat. Toutefois, vous pourrez tirer une dernière fois bénéfice de votre voiture et pourquoi ne pas vous offrir une petite bricole pas chère. Restez raisonnable, les gains que vous obtiendrez vont dépendre du modèle de votre voiture, ainsi que de son état.

Faites la proposition via des forums d’automobile à des personnes qui ont besoin de ces pièces pour réparer ou restaurer leur voiture, des passionnés ou des collectionneurs du modèle dont vous êtes propriétaire. Si vous trouvez un acquéreur, vous devrez lui fournir la carte grise du véhicule avec la mention « cédé le…en pièces détachées » et faire un certificat de cession en trois exemplaires. Vous en déposerez un au service de la préfecture de votre domicile, accompagné au besoin d’une lettre qui explique votre démarche. Il reviendra désormais au nouvel acquéreur de signaler auprès des services compétents que le véhicule sera retiré de la circulation.

Actus similaires

« »