MENU
centrevhuaagree

Mode d’emploi pour envoyer sa voiture à la casse… sans casse !

4 novembre 2015 • Actus

L’opinion courante voudrait que tous nos déchets soient des choses inoffensives et que nous pouvons nous en débarrasser comme bon nous semble. Pourtant, une prise de conscience s’amorce, avec la montée de l’écologie ou du recyclage par exemple, et des déchets comme les voitures détruites sont considérés comme des « déchets dangereux ». Et qui dit déchets dangereux dit procédure spécifique à suivre, sans manquer la moindre étape au risque de s’exposer à des amendes et autres problèmes de tout ordre. Voici donc un guide simple et synthétique pour vous aider dans vos démarches si vous comptez mettre votre voiture à la casse, et ce, en respectant toutes les étapes.

Les premières formalités dont il faut s’occuper

Tout d’abord, sachez que mettre sa voiture à la casse est quelque chose de gratuit ; ne tombez donc pas dans le piège de débourser le moindre centime, sauf si votre véhicule n’a pas toutes les pièces, ou s’il n’est plus en mesure de rouler. De même, n’hésitez pas à considérer l’état de votre véhicule avant de prendre la moindre décision : environ 1.5 millions de voitures sont envoyées à la casse chaque année en France. Tout d’abord, quand vous vous rendez chez un démolisseur et que vous lui confiez le véhicule à détruire, celui-ci doit vous opérer deux choses : vous remettre un récépissé de prise en charge pour destruction, et doit ensuite soumettre un exemplaire de celui-ci à la préfecture. Ceci est la condition sine qua non pour certifier que vous vous êtes bien débarrassé de votre véhicule dans les règles.

La démolition de votre véhicule ne peut intervenir que par les personnes agrées

… Autrement dit, par des professionnels ! Quand vous remettez votre véhicule à un broyeur, celui-ci est le seul habilité à transmettre à la préfecture, d’une part, un certificat de destruction, d’autre part, la carte grise de votre véhicule. La préfecture procède alors à une annulation d’immatriculation certifiant que vous n’êtes plus le propriétaire de votre véhicule, en d’autres termes, que vous n’en êtes plus responsable. Afin de savoir quels sont les centres VHU agréés près de chez vous, n’hésitez pas à vous rendre à votre préfecture, ou sur le site www.recyclermavoiture.com, idéal pour trouver le broyeur près de chez vous.

Qu’arrive-t-il ensuite à mon véhicule ?

Tout dépend d’abord de chez qui vous mettez votre véhicule. Si malgré les risques, vous vous risquez à une casse sauvage, ce qui est de plus en plus légion aujourd’hui, sachez que votre responsabilité serait irrémédiablement engagée si les sols venaient à être pollués du fait de votre casse sauvage. En revanche, si vous vous adressez à un professionnel, sachez que le professionnel est tenu, lors de la casse, de valoriser 95% du poids du véhicule. Comment procède-t-il ? En récupérant les pièces en bon état de fonctionnement susceptibles d’être réutilisées, à l’image des phares ou des moteurs, tandis que les pièces broyées sont ensuite triées pour être employées à la fabrication d’autres produits comme le veut le recyclage.

Actus similaires

« »