MENU
piècesauto

Le marché des pièces autos : nouvelle solution anti-crise ?

3 décembre 2015 • Actus

Aurait-on trouvé la nouvelle solution à la crise financière ? Phénomène bien connu des académiciens : en période de crises, les populations redoublent d’imagination et d’inventivité afin de trouver une qualité semblable, voire meilleure, à un prix surtout moindre. C’est notamment le cas d’un tout nouveau marché en plein essor : le marché des pièces autos d’occasion et neuves, qui tendrait à faire de l’ombre aux constructeurs. Pourquoi se fournir chez un professionnel payant, alors que vous pouvez trouver la pièce qu’il vous faut en fouinant juste un peu ? Tour d’horizon de ce nouveau marché appelé à de grands jours.

Il faut savoir qu’en France, un monopole a été détenu par les constructeurs automobiles afin de garder le contrôle sur le prix des pièces automobiles. Le principe du monopole est simple : en s’assurant que personne ne vende de pièces automobiles neuves ou d’occasion, ils ont ainsi le contrôle du marché et sont les seuls à les distribuer. Ainsi, ils n’ont pas à craindre la moindre concurrence, et la variable prix n’est plus influente dans le choix du consommateur : confronté à un marché unique, celui-ci sera prêt à dépenser plus car il n’aura pas d’autres endroits à se fournir.

Néanmoins, le monopole n’est plus viable en situation de crises où les consommateurs essaient de trouver des solutions afin de dépenser moins. Ainsi, avec l’apparition des commerces en ligne, les prix ont eu généralement tendance à chuter, ce qui n’est pas étonnant quand on considère que les consommateurs préfèrent acheter sur Internet à 61% pour des raisons de prix.

Le marché des pièces autos n’a pas fait exception, et le monopole des constructeurs est ainsi doucement en train de se briser. Puisque ceux-ci avaient tendance à augmenter les prix, de nombreux marchés parallèles répondant à l’impératif du « Do It Yourself » sont apparus. Le principe est simple : obtenir exactement ce que vous désirez sans services annexes pour le juste prix. Ainsi, là où le constructeur automobile vous proposait des pièces alternatives à votre recherche pour plus cher, vous proposant également de monter la pièce sur votre voiture, prestation facturée, les sites de e-commerce vous vendent la pièce auto directement. Il est ensuite de votre ressort, selon vos compétences ou vos connaissances du milieu de la mécanique, d’installer la pièce sur votre automobile. En somme, simple, rapide, et peu onéreux !

Ce milieu est, de la même manière, dominé par les pièces d’occasion. Effectivement, le marché de l’occasion a connu un bond phénoménal, en ce sens qu’il est rentable pour les consommateurs. Ceux-ci, grâce à la proximité offerte par de nombreux sites de pièces d’occasion comme http://www.careco.fr/, en profitent donc pour trouver par le biais de plateformes centralisées les meilleures pièces autos pour leur voiture. Le crédo est donc  de trouver des pièces en bon état, pour un prix réduit. Ces pièces d’occasion sont, par exemple, récoltées avant que des voitures ne soient envoyées à la casse.

Ce marché est-il stable néanmoins ? En réalité, il est confronté à de nombreux défis qui vont de pair avec l’effondrement latent du monopole des constructeurs automobiles. Ainsi, comme pour tout e-commerce, il a pour but de développer un maillage du territoire permettant de développer une véritable proximité avec les consommateurs, de telle sorte que ceux-ci se sentent à la fois concernés (éthique de vente de proximité) et rassurés (livraison rapide, mythe de la pièce « locale » et donc de bonne facture). De la même manière, puisque les commerces pullulent, de nombreux services sont offerts afin de faire fonctionner la concurrence : de l’intervention d’un mécanicien à domicile aux ateliers pour vous apprendre à entretenir votre véhicule, une palette de services est proposée par différents e-commerces afin de parvenir, d’une part, à se maintenir sur le marché, et d’autre part à devancer la concurrence. C’est ainsi les défis que se proposent de relever http://www.feuvert.fr/ ou http://www.speedy.fr/ qui, ayant bien compris la concurrence du « Do It Yourself », tentent de poser en leader du marché des pièces autos, en proposant des services conjoints.

Actus similaires

« »