MENU
reparateur-pare-brise

Bien faire réparer son pare-brise, mode d’emploi

31 mars 2016 • Actus

Un nid de poule au mauvais endroit et la sentence pour le pare-brise de votre véhicule est immédiate. Si c’est de l’étendue des dégâts que dépendra le coût des réparations, il est important de savoir éviter les principaux pièges de la réparation de pare-brise et surtout comment éviter une nouvelle casse en prenant quelques bonnes habitudes.

Quels sont les 3 niveaux de dégâts sur un pare-brise ?

Les dégâts occasionnés sur un pare-brise seront plus ou moins sérieux en fonction de la violence du choc et de son amortissement par votre véhicule.
• La rayure est ce qui pourra arriver de moins pire à un pare-brise. Elle peut être causée par un simple projectile. Bien qu’elle soit à peine remarquable, elle doit être traitée rapidement car elle pourrait s’aggraver.
• L’impact est le type de dégât le plus courant. Il peut être causé par un projectile ou par un choc mal amorti par le véhicule.
• La fissure doit quant à elle être traitée au plus vite. Non seulement elle pourrait prendre de l’ampleur, mais la conduite avec un pare-brise fissuré est surtout dangereuse et pourrait vous valoir l’immobilisation de votre véhicule.

Par qui faire réparer son pare-brise ?

Si votre voiture est suivie par un garage automobile, la réparation de votre pare-brise pourra être prise en charge par celui-ci.
Sinon, il est possible de faire réparer son pare-brise par des professionnels du vitrage auto qui affichent des forfaits de remplacement ou de réparation à des prix très intéressants.
Ces professionnels se nomment Mondialparebrise.fr, speedy.fr, norauto.fr, rapidparebrise.fr ou carglass.fr.
Enfin, les particuliers les plus aventureux pourront réparer ou remplacer le pare-brise de leur auto en achetant un kit de réparation spécial pare-brise ou bien en achetant un pare-brise d’occasion en casse automobile.
Attention, il est bon de savoir qu’un pare-brise doit être obligatoirement remplacé si les dégâts se trouvent au niveau du champs de vision du conducteur.
Par ailleurs, dans le cas où vous auriez souscrit à une assurance bris de glace, la réparation devra obligatoirement se faire dans un centre agrée afin d’être prise en charge par votre assureur.

Remplacer son pare brise par un pare brise d’occasion

Si votre pare-brise n’est pas réparable et que vous souhaitez faire de réelles économies, vous pouvez le remplacer un pare brise d’occasion. En effet, les casses automobiles regorgent de pare-brises d’occasion pas cher. En cherchant bien, vous vous pourrez l’acheter jusqu’à -80% moins cher. Intéressant non ? Pour trouver un pare brise d’occasion près de chez vous dans une casse, vous connaissez le chemin : SosCasseAuto.fr !

3 conseils pour éviter la casse sur un pare-brise

1. Attention aux températures extrêmes : Les chocs thermiques sont la hantise du pare-brise. Il n’y a pas pire qu’une voiture sur-chauffée à l’intérieur alors que les températures extérieures sont négatives. Il en va de même avec la climatisation par temps caniculaire.
Les différences extrêmes de températures entre l’intérieur et l’extérieur du véhicule sont les situations les plus propices à la casse du pare-brise.
2. Lever le pied sur les routes en mauvais état : Les routes mal entretenues avec des nids de poule et des projections de gravillons sont tout particulièrement dangereuses pour le pare-brise. Il est préférable de rouler à vitesse modérée sur ces routes ou de ne pas les emprunter quand cela est possible.
3. Recouvrir son pare-brise d’une bâche de protection : Une voiture stationnée en extérieur est soumise aux aléas climatiques. Qu’il s’agisse du soleil en été ou du givre en hiver, ces situations prolongées rendent le pare-brise vulnérable.

Actus similaires

« »