MENU
casse_voiture

Les casses auto changent de métier !

21 juillet 2015 • Actus

Peut-on encore parler de « casse auto » tant le métier s’est transformé ?… On devrait plus parler de recycleurs, de société de déconstruction ou de dépollution. Voyez plutôt : en 2013, d’après l’ADEME, le taux de recyclage atteignait les 89% (véhicule hors d’usage destinés à la destruction) soit largement plus que les 85% exigeait par l’Etat.

Mais depuis 2015 ce taux est passé à 95 % ! Ce qui a pour conséquence d’accélérer la mise en place de toute l’organisation autour de la dépollution et du recyclage des voitures hors d’usage… Et ce n’est pas avec la casse auto « à papa » que cette profession pouvait y arriver !… Imaginez seul 5 petits pour-cents partent à la destruction chose impensable il y a encore 20 ans.
Désormais les démolisseurs sont organisés avec des zones de stockage de pièces détachées préparés pour la vente et une partie démontage des véhicules interdit au public (ce qui change radicalement avec les casses auto d’antan…).
Mais le plus intéressant est que les constructeurs auto doivent organisés aussi leur réseau de déconstruction (partenariat), la loi les obligeant à garantir l’accueil « sans frais pour le dernier détenteur » d’un VHU (Véhicule Hors d’Usage) complet non modifié c’est ce qu’on fait Mercedes, Volkswagen, BMW, Porsche avec le réseau de 360 centres VHU Tracauto.

Actuellement c’est une vraie révolution qui secoue la profession (voir la loi sur les pièces de réemploi obligatoire), pas sûr que tous les professionnels de la filière arrivent a suivre car pour les réparateurs ou les centres auto la tâche semble plus ardue !…

Actus similaires

»